Comment réaliser un bac à compost en moins d’une heure ?

Introduction

Aujourd’hui, je vais vous montrer comment fabriquer un bac à compost en moins d’une heure. Vous me direz : « Est-ce vraiment possible ? ». Eh bien, je relève le défi. Deux issues sont possibles : soit je réussis, soit vous pourrez m’accuser de menteur. Quoi qu’il en soit, je suis prêt à prendre le risque. Enfilez donc vos gants de bricolage et c’est parti !

Matériel nécessaire

Pour ce projet, l’unique outil dont vous aurez besoin est une perceuse visseuse. Oui, vous avez bien lu, c’est tout ce dont vous avez besoin en termes d’outil. Maintenant, parlons matériaux. Nous allons utiliser des caillebotis en bois. Pourquoi ? Ils sont faciles à trouver et économiques. Pour ce projet, vous aurez besoin de cinq caillebotis. Pourquoi cinq ? Parce que votre bac à compost ne doit pas avoir de fond. En effet, les micro-organismes qui vivent dans le sol doivent pouvoir accéder au compost pour aider à sa décomposition.

En plus des caillebotis, il vous faudra huit équerres, deux petites charnières et quelques vis. Mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas bien compliqué. Vous verrez, l’assemblage est un jeu d’enfant !

Mise en pratique

Commencez par assembler les caillebotis en angle droit en utilisant les équerres. Prenez votre temps, il n’y a pas de course contre la montre ici. Si vous voulez utiliser votre compost pour votre potager, j’ai une astuce pour vous. Les matières végétales qui vont au compost sont divisées en deux catégories : d’un côté, on a les matières fraîches et humides, riches en azote – comme les épluchures de fruits ou de légumes, les feuilles bien vertes ou la tonte de gazon. Ces matières sont très nutritives pour les plantes, mais elles se dégradent très rapidement et peuvent disparaître.

Pour compenser, on utilise des matières plus sèches, riches en carbone – comme la paille, les branches ou les feuilles sèches. Ces matières se décomposent plus lentement et permettent de stocker les nutriments issus de vos épluchures de cuisine. Si vous n’avez pas de paille ou de branches à portée de main, vous pouvez utiliser des rouleaux de papier toilette découpés. Le carton est très riche en carbone et idéal pour stocker les nutriments.

Les erreurs et comment les surmonter

Il faut être honnête, tout ne se passera pas toujours comme prévu. Dans mon cas, j’ai oublié de créer un décalage entre les deux caillebotis, ce qui a causé un espace trop grand. Mais pas de panique, rien n’est irréversible. J’ai simplement créé un décalage et le problème était résolu.

L’astuce des trois bacs à compost

Selon moi, le système le plus abouti pour faire du compost chez soi fonctionne avec trois bacs à compost. Le premier est celui qu’on remplit, le deuxième est laissé au repos pour la décomposition et le troisième est celui dans lequel on se sert en compost décomposé au gré des besoins. Une fois le cycle complet, chaque bac change de rôle. Mais ne vous inquiétez pas, avoir deux bacs est largement suffisant pour la plupart des gens.

Finalisation et touches finales

Une fois que vous avez assemblé vos caillebotis, fixez les charnières pour le couvercle. Et voilà, votre bac à compost est prêt ! Vous pouvez même ajouter une petite poignée pour l’ouvrir plus facilement. Chez moi, j’ai réalisé cette poignée avec deux morceaux de tasseaux et un ancien barreau de lit pour enfant.

Conclusion

Même si j’ai dépassé légèrement le temps initialement prévu, fabriquer un bac à compost en moins d’une heure est tout à fait réalisable. En plus, cela vous permettra de réduire vos déchets et d’apporter des nutriments essentiels à votre jardin ou potager. Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer ?

Bois.eco
Nous serions content de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Amazon-Logo

A propos

Bois.eco est un site d’informations sur la matière bois et ses dérivés comme la quincaillerie, permettant de comparer les meilleurs offres entre les différents marchands web.

Nous nous engageons à être le plus transparent possible auprès des internautes, notamment sur la provenance du bois de chacune des essences que nous mentionnons.

Newsletter 100% bois des particuliers

Pour tout savoir sur le bois !

    1 newsletter par mois – 0 pub

    Seulement des conseils, astuces et inspirations

    En renseignant votre email, vous acceptez de recevoir nos dernières actualités par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.

    Bois.eco
    Logo
    Enable registration in settings - general